notre system de sante: Public vs prive

by markkhoury6 on Septembre 21, 2017 - 10:00am

Notre système de santé: Public vs Privé

par: Jonathan Levy et Mark Khoury

 

Ici au Québec, nous sommes chanceux qu'on ne doit pas soucier de payer les soins médicaux de base, les visites des médecins lorsque nous tombons malades ou des soins d'urgence si quelque chose d'imprévu se produit. Le régime santé au Québec est très équitable et on est assez fortuné qu'on ne doit pas payé pour nos soins médicaux. Le publique a aussi le choix de choisir s'ils désirent de recevoir des soins gratuitement ou s'ils veulent payer pour une meilleures soins médicaux. Il y a beaucoup d'aspects positif et négatif si le public décide d'en choisir un pour leurs traitement de soins médical.

Premièrement, avec l'assurance maladie, le public ne doit pas payé des milliers de dollar dans notre système de santé car chaque Québécois paient des taxes pour qu'on a une système de santé gratuit. Le site Éducaloi.qc.ca explique que “presque tous les soins médicaux nécessaires à la santé du patient et qui sont rendus par un médecin de famille, un médecin généraliste ou un médecin spécialiste sont visés par le régime d'assurance maladie” (inconnu, 9.14.17).Sauf les cliniques privées, centre hospitalier (CH), centre local de services communautaire (CLSC), centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), centre de réadaptation (CR), domicile du patient. Heureusement que les gens de Québec paient plus d'argent car au moins l'assurance maladie est gratuite. Par contre, tous les médicament qui ne participe pas au régime d'assurance maladie doit être payé par le public. Les Québécois sont très content qu'ils doivent pas dépenser de l'argent sur des soins médicaux, par contre, les personnes qui payent pour une assurance maladie privé reçoit beaucoup plus de privilège comparer à tout le monde.

Ensuite, il peut être très avantageux de recevoir des assurances privées car le régime public s'applique juste dans certaines situations et offres seulement des protections de base. L'assurance privée couvre tous les médicaments, les frais reliés à un séjour à l'hôpital, certaines prothèses, les frais d'ambulance et certains soins médicaux comme la physiothérapie et l'ostéopathie. Éducaloi.qc.ca explique aussi que “L'assurance maladie-accidents peut également inclure une assurance invalidité, aussi connue sous le nom d'assurance salaire. Cette assurance vous protège contre l'éventualité d'une perte de revenu occasionnée par un accident ou une maladie qui vous empêche de travailler” (inconnue, 09.14.17). Alors, s'ils ont les moyens, ils pourraient acheter des services de soins de santé et évitez des longues liste d'attente pour des blessures petites ou graves.

En conclusion, il y a beaucoup d'aspects positif et négatif pour les gens qui reçoivent des soins médicaux gratuite et pour les gens qui reçoivent des soins médicaux par une assurance privé. L'aspects positif du soin gratuit est que l'assurance maladie est accessible a tous les personnages de Québec. Le seul problème est qu'ils reçoivent seulement des protections de bases. Comparer au public, qu'ils reçoivent beaucoup plus de privilèges, mais, ils doivent payer beaucoup plus d'argent. Pour conclure, est-ce que les gens ici au Québec préfère payer moins de taxes, mais ils doivent payer pour leurs soins médicaux.

 

Bibliographie

  1. Jacque Beaulieu. (10/5/2017). Malade notre système de santé: public vs privé vs privé subventionné. Huffpost. http://quebec.huffingtonpost.ca/jacques-beaulieu/sante-difference-reseau-public-prive-cliniques-subventionnees_b_9846400.html

  2. Jacques Thepot. (22/02/2017).L’Assurance-maladie « pourrait fonctionner sans déremboursement ni augmentation des cotisations ». Idees. http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/02/22/l-assurance-maladie-pourrait-fonctionner-sans-deremboursement-ni-augmentation-des-cotisations_5083663_3232.html

  3. Inconnue. (2017).  Le régime public d’assurance maladie. Educaloi.qc.ca. https://www.educaloi.qc.ca/capsules/le-regime-public-dassurance-maladie

Commentaires

Salut! J'ai trouvé votre texte très intéressant. Vous avez bien présenté la situation des deux systèmes et identifié clairement les avantages et incovénients de chacun. Vous m'avez éclairé sur le sujet et j'ai pu mieux comprendre la situation de la population du Québec. Pour le français, je suis très impressioné. Il y a quand même quelques erreurs, comme par exemple avec la terminaison en er/é, mais globalement, c'est très bien pour une deuxième langue.

Great text! For myself I believe that the Quebec health insurance provides the opportunity for everybody to reach health care. Even if there are a few problem with this insurance like long waiting line, it still is a good thing to have the luck for everybody to have the chance to see a doctor.

Your french is really good, congratulations! Your sentences are well developed and complete. You should be careful about the different use of the verb "être" and "avoir". There are also a few adjectives agreement you should review.Instead of "des soins médicaux gratuite" you should have write "des soins médicaux gratuits".

According to me, I strongly think that our healthcare system doesn't care about a person's wealth. It is treating us all the same way, no matter who we are in the society. We should all realised how lucky we are to have such a beautiful health care system even if some defaults occurs.

Your text is well written. You made good sentence structures and developed your paragraphs relatively good. However, you should be careful when using logical connectors such as ''Premièrement''. If you want to use these, you must put ''Secondly'', ''Thirdly'' and so on, instead of pursuing with ''Then'' like you did in your third paragraph.

JP

I really liked your text; it contained both the positive and negative aspects of the two systems. I think that we are extremely lucky, in Quebec, to have such a complete health care system. We often take it for granted and we should not. As for your French, I was impressed! There were a few mistakes that other people mentioned in their comments, but they did not disturb the reading.
Good job!
Elizabeth

About the author

je suis un etudiant a centennial college et j'aime beaucoup le hockey.